12/02/2006

Mais qui était Harry Price?



Journaliste, magicien et chasseur de fantômes, Harry Price (1881-1948) est une figure emblématique de l’histoire des sciences occultes. Il a initié l’investigation paranormale pour traquer les faux médiums et percer le secret des lieux hantés. Inspirant de nombreux personnages de la littérature fantastique, ce détective de l’étrange s’est distingué par des affaires plus ou moins glorieuses avant d’être associé pour toujours à la mémoire du presbytère hanté de Borley.

Sa première expérience surnaturelle remonte en 1896 où le jeune Harry, alors âgé de 15 ans, décide de passer une nuit entière, enfermé avec un ami, dans une maison hantée (ou supposé l’être!). Après avoir entendu des bruits étranges à l’étage, Harry installe un vieil appareil photo au bas d’un escalier. Une heure d’attente plus tard, il déclenche le flash persuadé d’avoir photographié un spectre descendant les marches. Le développement ne révèle aucun fantôme mais l’aventure marquera le jeune Price pour toujours.

 

Sa passion pour la magie le conduisent à rejoindre la Société d’Etudes Psychiques en 1920 après un mariage qui fera de lui un chasseur de fantômes riche et indépendant (le rêve!). Il passe son temps dans des lieux présumés hantés et en compagnie de médiums. Expert dans l’art de détecter les fraudes, il démasque les imposteurs, s’attaquant notamment au célèbre photographe spirite William Hope, et donne ses lettres de noblesse à la recherche psychique.

Sa première affaire se conclue dans un train qui relie Londres à Pulborough. Pendant le voyage, il fait la connaissance d’une infirmière qui lui raconte être le témoin de phénomènes parapsychologiques tels que déplacements d’objets, poltergeists,… Persuadé qu’elle est involontairement à l’origine des manifestations, il lui propose de passer des tests en présence d’une invention de son cru, le « télékinétoscope », un appareil de contrôle permettant d’allumer une lumière par le simple pouvoir de son esprit. Durant plus d’une dizaine de séances, Price et d’autres observateurs sont témoins de phénomènes psychiques inexplicables : variations anormales de température, lévitation,… Il consigne ces événements dans un journal. Au final, les talents de médium de l’infirmière sont de courte durée mais la notoriété de H.P s’en trouve assurée.
(…) Il décide de créer son Laboratoire National de Recherche Psychique pour mener ses travaux en marge de la Société d’Etudes Psychiques qui ne lui fait plus confiance (à raison?). En effet, persuadé de la réalité du paranormal, il consacre plus son temps à chercher d’authentiques phénomènes que de confondre les mystificateurs. Les membres de la S.R.P. ne lui pardonneront jamais cette « trahison », même après sa mort.

En 1926, il enquête sur les stigmates d’une jeune roumaine, Eleonora Zugan, témoin de manifestations paranormales jusqu’à sa puberté. Trois ans plus tard, il profite de tests d’un célèbre médium.  Il obtient des résultats plus que probants, attestés par un membre éminent de la S.R.P., Lord Charles Hope.
Mais, - par souci de publicité ? - , Price s’aborde sa crédibilité lorsqu’il change brutalement d’avis et accuse le médium de fraude (qui l’eut cru!), révélant, preuves à l’appui, les dessous du canular. C’est un coup dur pour les chercheurs, dont Pricelui-même, qui avaient soutenu l’authenticité des facultés du médium. Harry Price se consacre dès lors à l’étude des maisons hantées s’égarant quelques fois dans des affaires plus que farfelues, comme par exemple l’épisode du sortilège capable de changer une chèvre en homme ou encore un mangouste doué de parole!


(…) Harry Price a largement contribué au développement de la recherche psychique, dotant notamment en 1933 l’Université de Londres d’un Comité de Recherches Psychiques et d’une importante collection de livres sur le sujet.
C’est l’affaire du presbytère de Borley qui a donné un tournant décisif à sa carrière dès 1929. (…).  Quelle était la nature de cette affaire?  Vous le saurez demain… si tout va bien.

D’après www.maison-hantee.com

 

 

14:00 Écrit par warmax | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

via ce blog Quel est le nom de ton ange ?


Écrit par : | 12/02/2006

bonjour bonjour.
j ai fait un spécial st valentin sur coeurdenfant,
j ai aussi mit la vrai histoire de la st valentin...
au plaisirs de te voir...

Écrit par : coeurdenfant | 12/02/2006

Les commentaires sont fermés.